Vertigo : La phobie du vide en entreprise

Home/Culture d'entreprise, Leadership, Management/Vertigo : La phobie du vide en entreprise

Vertigo : La phobie du vide en entreprise

En 1958, Yves Klein, présente « Le vide ». Une pièce vide, avec rien d’autre à observer qu’un panneau couleur bleu Klein au fond de la pièce. Cette exposition fait déplacer les foules. Jamais on avait osé montrer du «vide» avant. Un an plus tard, le sculpteur Arman répond expose « Le plein », une pièce remplie de tout un bric à brac. Dans le monde de l’entreprise, le «plein» pourrait-être symbolisé par une pièce remplie d’impression d’emails, de présentations, de process, de papiers en tous genres… Et le vide ?  Le vide dans le monde du business est aussi scandaleux que l’oeuvre de Klein. L’activité de l’entreprise vise à l’éliminer sous toutes ses formes et à tous ces niveaux. Comme si le vide était synonyme d’inefficacité, comme si à cause du vide, rien ne se faisait. Pourtant, d’après les philosophes chinois le vide est une condition indispensable de l’efficacité et de l’équilibre. Qu’est-ce que le «vide»  en entreprise et  pourquoi est-il indispensable ?

LE PLEIN D’ACTION

«Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche» –  Audiard.

Nos traditions philosophique et managériale nous conduisent à privilégier l’action, et se moquent des « contemplatifs » qui ne seraient pas dans l’action.  On doit être actif…on doit même être «pro-actif». La foi dans l’action peut déboucher sur une accumulation sans fin sur le mode du «toujours plus». Il faut toujours aller plus loin, faire mieux, et plus vite. L’action est une dynamique de «plein».

Face à cette logique de l’action balisée d’événements visibles et symboliques, la non-action, est une faiblesse honteuse. Pourtant la sagesse chinoise souligne les transformations silencieuses, et profondes liées à la non-action. Celle-ci est alors considérée comme la clé de l’efficacité. Elle peut être comprise comme une volonté de retrait, une diminution de l’action.

Prenons l’exemple de Simply Market. Quand  ce groupe, s’est retrouvé face à la crise le DG n’a pas annoncé un plan d’action en X points, prêt à être déroulé. Au contraire, il a choisit le «non-agir» comme tremplin d’efficacité. La non-existence de directives et de plan d’actions précis (le vide)  a été remplacée par une ouverture vers les salariés sous forme d’un portail d’échange pour trouver des solutions tant opérationnelles que stratégiques. Le résultat : plus d’implication de la part des salariés et un mouvement d’ensemble vers la recherche de solutions. Le vide a crée du plein. La non-action a généré de l’action, là où l’action aurait sans doute généré de la passivité.

 

L’INFORMATION EN INTERNE : LE CULTE DU PLEIN

«C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule» – Audiard.

L’angoisse du vide se traduit aussi dans le nombre d’informations échangées dans l’entreprise. Passons sur les emails, qui saturent les boites de réception. La communication interne est souvent perçue au travers de ce filtre. En particulier, la communication sur le changement. Celle-ci est systématiquement pensée sous forme de plein : quels outils allons-nous utiliser pour communiquer avec nos salariés, newsletter, site web, email, affiche… Mais rarement sous forme de vide. Or pour créer de nouveaux comportements, et faire adhérer à de nouveaux process, il faut aussi «vider» l’existant.

Les présentations powerpoints sont des exemples frappant de la peur du vide. Des slides plein à craquer circulent véhiculant de multiples messages. Le trop plein d’information crée du vide dans les esprits. Il détériore la compréhension et amenuise la mémorisation des messages.

 

LE VIDE PERMET D’INNOVER ?

«Il est parfaitement superflu de connaître les choses dont on parle» – Audiard.

Le «vide» gène l’entreprise car il ne peut pas se mesurer. Comment mesurer une non-activité ? Or, dans le monde de l’entreprise, la mesure est reine.  « Ce qui ne se mesure pas n’existe pas » clame le prix Nobel danois Niels Bohr, repris en coeur par nombre de consultants sous des formes variées : « Ce qui ne peut pas être mesuré, ne peut pas être géré », «ce qui ne se mesure pas ne se fait pas» …etc. La non-action ne se mesure pas. Mais elle entraîne par son existence seule d’autres actions qui elles, se mesurent.

Le vide c’est aussi le temps de non-action qui précède toute innovation d’importance. Ce temps dédié à la réflexion, à l’observation, à la maturation d’une idée. Ce temps est difficile à mesurer. Cette absence apparente d’action est indispensable à la création, à la génération de «plein» sous forme de nouveau service ou nouveau produit. Beaucoup d’entreprises qui peinent à stimuler l’innovation sont prisonnières d’une dynamique de plein. Certaines revues de performance, et l’accumulation des reportings en particulier favorisent l’action, quelque soit sa nature et sa qualité;  à la non-action, même si celle-ci crée plus de valeur pour l’entreprise.

Bref, le trop-plein à tous les niveaux freine l’efficacité des individus et de l’entreprise. Là où l’entreprise voit trop souvent un verre, sa forme, sa matière,  ; elle devrait voir aussi le vide qui le rend utile et lui permet d’être rempli. La question du télétravail n’est-elle pas, elle  aussi une question de peur du vide ?  Le retard de la France à ce sujet est éloquent.  Finalement, on peut s’interroger en regardant tout ce  «Plein ». C’est plein, mais plein de quoi ? De rien.

 

 

«Trente rayons autour d’un moyeu : 

Le vide central fait l’unité du chariot 

On moule l’argile en forme de vase : 

Le vide du vase en fait l’unité. 

Une maison est percée de portes et de fenêtres : 

Ces vides font l’unité de la maison. 

Ainsi tirons-nous avantage de quelque chose : 

Le rien en fait l’unité»

 Lao Tseu, « Tao Te King »


Share
By | 2014-07-22T16:45:03+00:00 décembre 20th, 2013|Culture d'entreprise, Leadership, Management|2 Comments

About the Author:

2 Comments

  1. […] Vertigo : La phobie du vide en entreprise From invisible-image.net – Today, 1:15 PM […]

  2. […] Pour être innovant, arrêtons d'agir! From invisible-image.net – Today, 9:43 AM […]

Leave A Comment