Anatomie d’un rebelle en entreprise

Home/Articles/Anatomie d’un rebelle en entreprise
Anatomie d’un rebelle en entreprise 2017-03-31T16:39:27+00:00

Anatomie d’un rebelle en entreprise

Combien d’organisations encouragent leurs salariés à avoir des idées innovantes pour améliorer les produits, les process, les ventes. Et…rien ne se passe. Les défis d’aujourd’hui exigent de l’imagination et de l’audace de la part des collaborateurs- et pourtant la plupart des organisations ont été conçues pour obtenir de la conformité et de la prévisibilité. Pour sortir de l’impasse, il faudra compter avec les rebelles.

LES REBELLES OSENT. 

« C’est toujours interdit de pratiquer une autopsie sur quelqu’un de vivant?  » (Dr House)

Beaucoup de sociétés ont troqué leurs cravates à la IBM pour des jeans et col roulés à la Apple. Mais l’habit ne fait pas le moine. «Je suis comme un pilote d’avion de chasse qu’on a déguisé en valet de pied sur un supertanker» déclare le directeur déçu d’une grande entreprise française.

Le conformisme peut être désastreux dans les grandes sociétés.  «Les dirigeants ne reçoivent pas les analyses critiques essentielles à la performance de l’entreprise parce que les salariés ont peur ...» annonce un DRH désemparé. Il faut dire que 82% des rebelles, déclarent avoir été pénalisés pour avoir dit des vérités qui fâchent (étude D.Theus reclaimingleadership.com).

Pour faire face aux défis du marché, certains dirigeants se tournent à présent vers les rebelles, dans l’espoir qu’ils secouent leur organisation. Ces rebelles, ces fauteurs de troubles voient les choses avec un oeil nouveau et surtout critique. Pour les reconnaître ? Facile. Ils adorent prendre des risques, ils sont créatifs, curieux, sceptiques dans l’âme, l’esprit ouvert et très flexibles.


LES REBELLES RENDENT LES SOCIÉTÉS PLUS INNOVANTES.

Foreman: « Tous les symptômes collent ».
House : « Non les chaussures ne collent pas »
Formean: « Les chaussures ? »

  • 90% des dirigeants estiment que les rebelles rendent les sociétés plus innovantes.
  • 92% des dirigeants estiment qu’ils sont une valeur-ajoutée pour l’organisation.
  • 82% avouent qu’ils sont une gène dans l’organisation parce qu’ils remettent en question le status quo.

Pardon ?  Une valeur ajoutée et une gène. Voilà résumée la contradiction dans laquelle se trouvent engluées certaines sociétés à la culture corporate si pesante… qui rêvent d’idées neuves. En attendant, les rebelles piaffent. Ces puissants moteurs d’innovation désirent être plus impliqués dans l’organisation :

  • 87% souhaitent qu’on leur demande leur opinion plus souvent.
  • 83% veulent participer à des sessions de brainstorming.
  • 79% veulent faire partie de task-force pour résoudre des problèmes spécifiques (étude foghound 2011).

 – « Qu’allez-vous faire « ? 

– « Je vais écouter vos théories, les rejeter et ne garder que la mienne. Comme d’habitude. « (Dr House)

Pour les rendre moins effrayant, certaines entreprises appellent les rebelles des «agents de changement», terminologie qui suggère que le rebelle, loin d’être un obsédé de la critique,  est capable de travailler avec les autres avec un objectif positif en tête. Et pourquoi pas les appeller « Corporately Challenged  » tant qu’on y est. Mais peu importe, l’essentiel c’est que le rebelle est un élément indispensable de l’avenir des sociétés.  inVISIBLE Image aide les organisations à surfer sur une voie rapide pour faire émerger et remontrer des idées novatrices. A partir de méthodologies éprouvées, nous puisons dans le génie collectif de vos collaborateurs pour trouver de nouvelles façons de résoudre des problèmes épineux et ouvrir de nouvelles voies. Oh..et  nous aimons également libérer quelques rebelles au passage…

Share