J’ai l’honneur de ne pas vous demander un job

Home/Communication, Communication Interne, Création de contenu, Innovation/J’ai l’honneur de ne pas vous demander un job

J’ai l’honneur de ne pas vous demander un job

Capture d’écran 2013-02-18 à 17.49.41«Nous recrutons, mais pas assez et pas assez vite» déclare le DRH d’un groupe français qui recherche déséspérément des jeunes talents. Beaucoup d’entreprises ont besoin de recruter vite et bien pour soutenir leur croissance ou palier un turnover important. Le problème, c’est que les attentes concernant le recrutement ont changé, et bon nombre d’entreprises ont du mal à suivre.  

 

« DANS VOS PHRASES N’UTILISEZ QU’UN SUJET, UN VERBE, UN COMPLÉMENT D’OBJET DIRECT, QUAND VOUS AUREZ BESOIN D’UN ADJECTIF, VENEZ ME TROUVER ». Georges Clemenceau.

Prenons l’exemple des offres d’emploi. On y trouve un florilège de formules toutes faites. Une annonce met immédiatement les futurs candidats dans l’ambiance : «Si vous êtes prêts à travailler dur dans une équipe qui ne compte pas ses heures».  Très engageant. Une autre clame «Le candidat retenu doit posséder neuf années d’expérience dans la comptabilité fiscale. » Le candidat retenu ? Peut-on imaginer une formule plus excluante ? Le candidat retenu fera ci et ça, mais pas toi, vile lecteur, qui n’a aucune chance d’obtenir ce superbe poste. Trop d’annonces fonctionnent comme si l’objectif n’était pas d’intéresser le lecteur. Encore moins de l’engager à lire le texte en entier pour éventuellement postuler. Est-ce comme cela qu’on séduit un candidat ?

Il ne faut pas oublier que le terme séduction vient du latin seducere, qui signifie conduire à soi. Conduire à soi, n’est-ce pas l’objectif d’une annonce de recrutement ? Pour toutes les entreprises qui n’ont pas pris le virage de la communication 3.0, le processus de recrutement est cassé. Voici ce qu’un candidat répond à une offre d’emploi qui le navre : «Je souhaite vous faire part de la non-motivation qu’éveille en moi cette offre qui sonne plus à mes yeux comme une demande désespérée»*. Un fil twitter nommé «job de crevard», suivi par près de 3000 personnes, liste même les pires offres d’emploi !

«IL VAUT MIEUX PRENDRE SES DESIRS POUR DES RÉALITÉS QUE DE PRENDRE SON SLIP POUR UNE TASSE À CAFÉ »‘.  Pierre Dac

Certaines entreprises ont mis en place des stratégies de recrutement très au point, comme Thalès avec son serious game qui fait pénéter de façon ludique et pragmatique dans sa culture d’entreprise. Le groupe Allianz s’est aussi lancé dans une stratégie similaire. Le recutement doit être considéré aujourd’hui comme une communication à part entière.

Et à ce titre, les communications de recrutement doivent intervenir dans trois dimensions essentielles : le rationnel, l’émotionnel et l’imaginaire. Le rationnel permet au candidat de juger d’un poste, de son contenu et de ses perspectives de carrière dans une société. L’émotionnel vient de l’humanité de la campagne ou de l’offre d’emploi. Elle parle au coeur du candidat et lui donne l’envie de postuler. Quand à l’imaginaire me direz-vous ? Il est vital pour que le candidat puisse se projeter dans le poste et dans l’entreprise. L’imaginaire est ce qui nourrit la motivation du candidat, qui ne peut que s’imaginer ce que sera sa future vie dans l’entreprise. C’est cet imaginaire qu’il convient de nourrir grâce à des annonces intelligentes, des videos, des témoignages qui lui permettent d’enrichir sa vision intérieure de l’entreprise et la confiance dans son choix d’y postuler.

« NE DITES PAS : GOOGLE JE NE BOIRAI PAS DE TON EAU » 

Car tout le monde n’est pas Google. Google pour qui les candidats seraient prêt à ramper sur du verre brisé tout en récitant le mantra de l’entreprise. Google qui fait venir les candidats aux quatre coins du monde, à leur propres frais, pour avoir l’honneur de passer une quarantaine d’entretiens et d’évaluations. Google dont la dernière innovation en recutement est d’avoir investit Hollywood au travers du film «The internship» qui décrit l’aventure de deux stagiaires sur son propre campus.**

Certes, me direz-vous, mais nous n’avons ni l’image de Google, ni le budget de Thalès, alors que faire ? Et, bien, vous pouvez faire la différence, ne serait-ce qu’avec le plus petit élément de votre recrutement : votre annonce. Voici ci-dessous une annonce rédigée pour la très sérieuse Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI). Dans le monde de l’e-commerce, on prête une attention particulière au taux d’abandon des paniers en ligne. Il doit en être de même pour une offre d’emploi. inVISIBLE Image est une agence de communication spécialisée dans l’innovation. Pour embaucher aujourd’hui il faut être innovant et efficace, c’est pour cela que nous vous accompagnons dans la création de tous vos contenus destinés au recrutement.

*texte complet : http://patpend.tumblr.com/post/6751155463/madame-actuellement-a-la-recherche-dun-nouvel

** Bande annonce :http://www.youtube.com/watch?v=a8DjuGlVknQ&feature=player_embedded)

Annonce ANSSI

609663073

 

Share
By | 2014-07-22T16:46:44+00:00 février 18th, 2012|Communication, Communication Interne, Création de contenu, Innovation|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment