Capture d’écran 2013-03-09 à 17.37.27Nous travaillons à une époque où le travail d’équipe est omniprésent. De l’université en passant par la grande école puis à l’entreprise, il faut travailler en équipe, quelle que soit la tâche à accomplir. L’innovation ne fait pas exception. Espaces de travail ouverts, taskforce, brainstorming et meetings en tous genres :  l’innovation est souvent perçue comme un acte collectif plutôt que comme le fruit d’un labeur individuel. Quels sont les risques liés à cette croyance au tout-collectif et quelles sont les conséquences pour les innovateurs ?

L’INNOVATION, UN ACTE COLLECTIF ?

« L’innovation, qui est le coeur de l’économie du savoir, est fondamentalement un acte collectif». Malcom Gladwell

91% des directeurs de services et chef d’entreprise estiment que les équipes sont la clé du succès d’une entreprise. Les équipes, qu’elles soient virtuelles ou réelles, sont l’objet d’attention régulières et de teambuildings coûteux. Les espaces de travail d’aujourd’hui incarnent bien cette prépondérence du groupe. Les consultants en management claironnent « les bureaux cloisonnés sont des cloisons mentales ». Les espaces sont avant tout collaboratifs. D’ailleurs 70% des salariés d’aujourd’hui travaillent dans des bureaux entièrement ouverts. Et pourtant.

LA SOLITUDE, L’ALLIÉE DE L’INNOVATEUR

«Je vais vous donner un conseil difficile à entendre. Ce conseil c’est : travaillez seul.» Steve Wozniak

Dans son auto-biographie iWoz, Steve Wozniak, co-créateur d’Apple déclare : « La plupart des innovateurs et des ingénieurs que j’ai rencontré sont comme moi. Ils sont timides et vivent dans leur tête. Ce sont des artistes. Et les artistes travaillent mieux seuls. (…) Rien d’exceptionnel n’est jamais sorti d’une salle de réunion. Je vais vous donner un conseil difficile à entendre. Ce conseil c’est : travaillez seul. Vous avez plus de chance de développer un produit révolutionnaire si vous travaillez seul. Pas dans un comité, pas dans une équipe».

Les recherches du psychologue Anders Ericsson tendent à aller dans le sens de Steve Wozniac. Elles démontrent que les meilleurs (quel que soit leur domaine, musique, sport, business, sciences) sont ceux qui travaillent seul. La solitude est la clé de la concentration intense et des progrès continus de ces personnes qui ont des performances au dessus de la moyenne.

LES RISQUES LIÉS AU TRAVAIL D’ÉQUIPE

«L’esprit d’équipe…C’est des mecs qui sont une équipe, et ils ont UN esprit. Alors ils partagent». Coluche

Le brainstorming et les réunions de groupes peuvent être non seulement contre-productifs mais aussi dangereux. C’est ce que démontre les étude de Solomon Asch. Asch a travaillé pendant des années sur les dynamiques de groupe. Dans une de ces études, il demande à des volontaires d’évaluer la longeur de lignes les unes par rapport aux autres. La tâche est assez simple et 95% des volontaires répondent correctement. Mais dans la suite de l’étude, des acteurs sont intégrés au groupe, donnant volontairement des réponses erronées. Dans ces groupes, le nombre de personnes répondant correctement chute à…25%.

Le principe de conformité au groupe prime sur la pertinence de la réponse. Mais ce n’est pas tout. Les neuro-sciences ont permit de comprendre ce qui se passe dans le cerveau des participants. Les résultats des IRM des volontaires où des réponses érronnées sont intégrées montrent un surcroît d’activité dans les régions du cerveau liées à la perception. C’est à dire que face à la pression du groupe, les volontaires ne changent pas leur décision mais leur perception. Les volontaires changent littéralement leur perception du problème pour s’accorder à celle du groupe. Ces études ont en parti été utilisées pour expliquer ce qui s’est passé avant l’accident de la navette Challenger. La NASA a depuis totalement changé sa façon de travailler, en particulier en intégrant des plate-formes d’échange en ligne afin que chacun puisse s’exprimer sans craindre le jugement du groupe.

  »Rien ne peut être fait sans la solitude ». Pablo Picasso

Il est donc essentiel que les personnes qui travaillent sur l’innovation puissent pouvoir travailler seules et sans être interrompues. Le travail collectif a des vertus. Mais il ne doit pas être la nouvelle religion de l’entreprise. Chez Pixar, par exemple, les espaces de travail sont conçus pour favoriser les rencontres et l’échange, mais chaque bureau possède des panneaux pivotant qui permettent à son occupant de s’isoler quand il le souhaite. inVISIBLE Image est une agence de communication spécialisée dans l’innovation. Parce que nous connaissons bien les problématiques d’innovation, nous avons mis au point des techniques de co-participation et de co-création qui respectent le point de vue individuel de l’innovateur tout en ouvrant la porte à une collaboration intelligente pour des résultats concrets.

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Share

2 Responses so far.

  1. François dit :

    Merci de nous éclairer (ou de nous rappeler) qu’il n’y a pas qu’un seul monde, qu’une seule direction, qu’ une seule pensée ! A+ M’selle

  2. Stephen dit :

    Merci inVisible-image pour cet éclairage bienvenu sur l’importance de nourrir une écoute attentive des personnes et de leur fonctionnement naturel et ainsi de respecter le cours du processus fondamentalement humain de l’innovation.
    C’est autant de soulagement pour certains que d’encouragement à d’autres dans notre équipe des créateurs de sens à Cohérence.

Leave a Reply